> HISTORIQUE
> PRÉSENTATION DU COLLECTIF CHARTREUSE PROPRE EN 2014
> OBJECTIFS ET PERSPECTIVES DU COLLECTIF


Pourquoi ce collectif


HISTORIQUE

Le collectif Chartreuse Propre est né lors de l’organisation d’une journée de nettoyage en 2008 du côté du col de Porte, de St Pierre de Chartreuse et du Col de Vence.
Il a cherché à renouveler l’opération en 2009 en impliquant d’autres associations et en se rapprochant du Parc de Chartreuse afin de s’élargir son champ d’action à l’ensemble du Massif.
En effet beaucoup d’associations avaient mené régulièrement des actions de protection et de nettoyage sur leur terrain et l’idée était de concentrer ces efforts pour :
- réussir une forte mobilisation des habitants de Chartreuse
- aboutir à de meilleurs résultats
- obtenir une plus large communication sur cette opération de protection à l’échelle du Massif.

PRÉSENTATION DU COLLECTIF CHARTREUSE PROPRE EN 2014

Les associations membres du collectif Chartreuse Propre en 2014 :

- APPMA du Haut-Guiers
- FRAPNA Isère
- FRAPNA Savoie
- Les Hauts de Chartreuse
- Les Amis du Parc Naturel Régional de Chartreuse (coordinateur)

Partenaires de l’association :
- Parc Naturel Régional de Chartreuse
- Les Grimpeurs des Alpes
- Le lycée Ferdinand Buisson de Voiron

OBJECTIFS ET PERSPECTIVES DU COLLECTIF

Les objectifs
- répertorier et porter à connaissance les « points noirs » de Chartreuse
- effectuer un diagnostic concernant les dépôts sauvages et les remblais illégaux présents sur le territoire du Parc de Chartreuse
- mettre en ligne cette information sur un site dédié
- réaliser un rapport pour sa diffusion auprès des personnes et institutions concernées
- organiser une journée annuelle de ramassages sur plusieurs lieux de Chartreuse

Les perspectives

- établir une relation permanente sur ce programme avec les communes et communautés de communes de Chartreuse et engager la signature d’une CHARTE
- demander la réhabilitation des sites nettoyés
- inviter les collectivités locales à participer au repérage des dépôts sauvages et aux journées de ramassage
- organiser une information/formation tout public
- améliorer la connaissance du grand public des lois régissant ce problème

Un travail considérable a été mené et doit se poursuivre : nous sommes convaincus que la biodiversité fragile de nos zones de montagne ne doit plus être mise en danger par les pollutions directes des êtres humains sur leur environnement.